Archivage

Cas du CHU de Saint-Etienne : déploiement d’un système d’archivage et de communication des images médicales

Le CHU de Saint-Etienne va déployer un système d’archivage et de communication des images médicales (PACS), ainsi qu’une plate-forme de services analogues, mutualisée entre les principaux établissements de santé du territoire de santé « Ouest » de la région Rhône-Alpes. Un groupement de commandes a été constitué à cette occasion, qui réunit notamment le CHU de Saint-Etienne, six centres hospitaliers et la Mutualité française Loire, etc. La solution de PACS choisie sera délivrée en mode service à partir d’une plate-forme de services mutualisée.

En savoir plus

Source : TICSanté.com

Alertes de l’administration N°20 – Vol.9

Expérience de la région Île de France : avancée du projet « région sans film »

L’agence régionale de santé Île de France a initié un projet d’archivage de données radiologiques au bénéfice, à terme, de l’ensemble des établissement de santé de la région. Ce projet, nommé « Région sans film »,a été déployé dans un premier temps sur 2 sites pilotes qui confirment tout récemment « le bon fonctionnement de la plateforme mutualisée de services d’imagerie médicale ». Le déploiement vers les autres sites s’enclenchent et permet au projet d’entrer dans sa phase d’industrialisation.

En savoir plus

Source : TIC Santé

Alertes de l’administration N°19 – Vol.9

La ville de Paris va archiver 4 millions de documents financiers par an

La ville de Paris vient d’attribuer le marché de traitement et d’archivage de  ses documents financiers. Les premières estimations d’économies sont de l’ordre de 1,5 million d’euros, en comptant le papier, l’affranchissement ou encore le transport.

En savoir plus

Source : L’informaticien

Alertes de l’administration N°14 – Vol.9

Paris optimise sa gestion des documents financiers, du traitement à l’archivage

La capitale va gérer et archiver électroniquement 4 millions de documents financiers par an, à l’aide de 22 ordinateurs et de 2 à 3 signataires par arrondissement. Le prestataire sélectionné assure la gestion de l’ensemble de la chaîne de dématérialisation. Les attentes de la ville de Paris sont clairement de réduire les délais de traitement et les volumes papier et d’améliorer la contrôle des documents.

En savoir plus

Source : Silicon

Alertes de l’administration N°13 – Vol.9

Le conseil général du Doubs passe à l’archivage électronique

Depuis mars dernier, le Conseil Général du Doubs a intégré dans son système d’information un système d’archivage électronique. Ce projet a été déclenché grâce aux dossiers qui ont besoin d’être conservés à très long terme et qui sont aujourd’hui dématérialisés en grande partie comme les dossiers de la Maison Départementale du Handicap. Bientôt le système d’archivage intégrera également les données dématérialisées provenant de la plate-forme Actes pour le contrôle de légalité des arrêtés et délibérations, Hélios pour les documents financiers et comptables, des données issues des systèmes d’information des tribunaux de grande instance, etc. La montée en charge sera progressive. Il est rappelé, qu’en matière d’archivage, la mutualisation est souvent choisie, quelle soit à l’initiative d’un département pour le reste des collectivités du territoire ou d’un syndicat (exemple d’e-megalis).

En savoir plus

Aller plus loin avec une analyse MARKESS

Source : Silicon.fr

Alertes de l’administration N°12 – Vol.9

Archives publiques et mise à disposition pour leur réutilisation : avis de la CNIL

La CNIL reçoit de nombreuses demandes de conseil relatives à la réutilisation et à la diffusion sur internet des documents d’archives publiques de la part de services d’archives, d’élus, d’associations ou de sociétés privées spécialisées dans la recherche généalogique. Ces archives publiques regroupent les registres d’état civil, les questionnaires de recensement, mais aussi les registres d’écrou des prisons, les fichiers d’hospitalisation, les fichiers de recensement de certaines catégories de populations. La publication de certaines données à caractère sensible (« secrets de famille », décès d’un ascendant d’une maladie héréditaire,…) peuvent porter atteinte non seulement à l’honneur des défunts mais aussi à la protection de la vie privée des vivants. C’est pourquoi, la commission a précisé, dans sa recommandation du 9 décembre 2010, les conditions dans lesquelles de tels documents peuvent être réutilisés.

En savoir plus

Source : CNIL

Alertes de l’administration N°12 – Vol.9

Les solutions collaboratives du marché seraient inadaptées au secteur public

Lors d’une interview, le responsable informatique de la direction de la sécurité sociale expose sa recherche de solutions collaboratives pour favoriser le dialogue entre les agents de l’administration et les parlementaires, dans le cadre de la préparation du projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS). Les solutions logicielles du marché seraient peu adaptées au secteur public selon lui.

En savoir plus

Source : Le Journal du net

Alertes de l’administration N°12 – Vol.9