Interventions

Interview du DSI des hospices civils de Lyon : revue d’une démarche de transformation

Les hospices civils de Lyon ont réussi à réduire leur déficit en transformant l’organisation interne et en outillant le personnel de solutions numériques. Ainsi, ont été repérées les possibilités de réduction du déficit sur les postes suivants :

- La prise de rendez-vous : le taux d’absentéisme aux rendez-vous s’élevait à 15% et se chiffrait à 400 000 euros/an de pertes. Avec la rappel par SMS aux patients de leur rendez-vous, la DSI a ramené le taux d’absentéisme à un taux inférieur à 10% ;

- La transmission d’un indicateur aux autorités (mesure du poids, taille et douleur du patient) : les hospices n’étaient pas performants pour transmettre cet indice par oubli ou notification non aisée de celui-ci. Une pénalité de 30 millions d’euros aurait pu aggraver la situation si les hospices n’amélioraient pas cet indice. L’équipe R&D a proposé d’équiper les aides-soignantes d’iPod Touch, facilitant ainsi la saisie de ces données et renforçant le sentiment d’appartenance à l’hôpital de ce corps de métier.

Ces 2 exemples montrent que l’innovation dans les usages permet de réaliser des gains budgétaires. Le système d’information n’est plus centré sur les utilisateurs internes mais vers le patient.

Parmi les futures innovations à venir, le DSI des hospices civils mentionne un projet avec la Kinect de Microsoft pour des usages à préciser en partenariat avec les cliniciens (blocs opératoires, rééducation…). L’idée est de remplacer le clavier et de guider un mouvement d’un patient ou clinicien.

En savoir plus

En savoir plus

Source : Le Journal du Net

Alertes de l’administration N°5 – Vol.10

La commission européenne en faveur d’une réduction des coûts de déploiement du très haut débit

Le marché unique du numérique au sein de l’Union Européenne implique en premier lieu le très haut débit pour tous. C’est pourquoi la commission européenne intervient en faveur d’une réduction des coûts de déploiement : « l’exécutif européen invite les acteurs de l’écosystème numérique à se prononcer sur les possibilités de réduction des coûts du déploiement de l’internet très rapide à l’échelle de l’Union ». Plus spécifiquement, l’union européenne étudiera les moyens de limiter les coûts de génie civil liés à la réalisation de tranchées destinées à la pose de réseaux de fibre optique : les travaux d’infrastructure représenteraient à l’heure actuelle jusqu’à 80% des coûts totaux d’investissement pour le haut débit.

En savoir plus

Source : Silicon.fr

Alertes de l’administration N°5 – Vol.10

Interview de la secrétaire générale de la DSI Agirc-Arrco quant au pilotage des coûts

La DSI « retraite complémentaire » a été créée pour gérer le PGI « usine retraite », qui gère à la fois l’encaissement des cotisations et le paiement des retraites. Un programme de convergence informatique a été engagé depuis plusieurs années avec notamment pour objectif la maîtrise des coûts qui se décline en 2 axes :

- Le pilotage du projet « usine retraite » qui représente 300 millions d’euros sur 6 ans,

- Les coûts informatiques avec la mise en place d’un modèle d’analyse des dépenses informatiques.

Il s’agit désormais de travailler dans le prévisionnel et, d’ici 2014, d’organiser les axes de réduction des coûts informatiques en concertation avec les groupes de protection sociale et de dégager des ressources pour financer les grands projets de 2014 et au-delà.

En savoir plus

Source : CIO Online

Alertes de l’administration N°5 – Vol.10

Interview du DSI adjoint de la police et de la gendarmerie

Le service des technologies et des systèmes d’information de la Sécurité Intérieure a été créé fin 2010 en vue de fédérer la gouvernance des systèmes d’information de la Police et de la Gendarmerie. Parmi les travaux en cours programmés sur 2012 sont précisés :

- La mise en commun de données avec le déploiement d’un système de traitement des procédures judiciaires commun (base de données regroupant 57 millions de procédures et 4 millions de photos, la démarche sur le terrain de la gestion des objets, puis en 2013 la gestion des véhicules volés et en 2014 des fichiers des personnes recherchées) ;

- Une nouvelle infrastructure informatique (référentiels de données, SIG…) ;

- De nouveaux outils de développement (framework Java).

Concernant les postes de travail, la politique open source de la gendarmerie a été étendue avec le choix d’Ubuntu et la suite bureautique OpenOffice, Thunderbird pour la messagerie et OCS pour l’inventaire de parc.

En savoir plus

Source : Le Journal du Net

Alertes de l’administration N°4 – Vol.10

Interview du directeur général des ressources du CNRS

Le CNRS entame une réorganisation de ses fonctions support. Le plan d’actions associé propose 3 mesures phares : création d’une nouvelle délégation régionale, rééquilibrage des ressources par délégations et enfin la dématérialisation de factures. Concernant ce dernier point, un service unique sera positionné à Nancy pour réceptionner et scanner l’ensemble des factures prestataires, transmises ensuite aux services concernés.

En savoir plus

Source : CNRS

Alertes de l’administration N°3 – Vol.10